Une excellente conception, un matériel puissant et un écran solide font du MSI Creator Z17 une alternative convaincante au MacBook Pro pour les créatifs qui ne veulent pas sauter dans le train Apple Silicon.

Toutes les photographies de produits par DL Cade.

Depuis qu’Intel a lancé ses processeurs Alder Lake de 12e génération avec une architecture de noyau hybride E (Efficiency) + P (Performance), nous avons hâte d’en mettre la main sur un. En théorie, cette nouvelle architecture devrait donner aux ordinateurs portables Intel de 12e génération un coup de pouce en termes de performances et autonomie de la batterie, donnant potentiellement Les derniers MacBook Pro 14 et 16 pouces d’Apple un peu de concurrence pour l’argent durement gagné des créateurs. Notre première chance de tester cette théorie se présente sous la forme de Créateur Z17 de MSI: un ordinateur destiné aux types créatifs qui veulent un ordinateur portable PC qui ne lésine pas sur les performances, la conception ou la qualité de fabrication. En d’autres termes : un touche-à-tout, un maître de tout… ou du moins un “maître de la plupart”.

Vous vous souvenez peut-être du MSI Creator 17 (pas de Z) de notre examen plus tôt cette année. C’était un ordinateur portable d’une puissance impressionnante, mais il utilisait toujours les processeurs de 11e génération de l’année dernière et il y avait certaines choses dans sa conception qui nous laissaient à désirer. Le trackpad était petit, le clavier était mou, tout l’ordinateur portable était assez épais et la RAM était fondamentalement inaccessible à moins que vous ne vouliez retirer toute la carte mère. L’écran miniLED 4K en valait la peine, mais du point de vue de l’utilisation quotidienne, il a été conçu comme un remplacement de bureau qui passait la plupart de son temps en studio.

Pour qu’un ordinateur portable “créateur” puisse vraiment rivaliser avec les derniers MacBook Pro, il doit être puissant, bien construit, bien conçu et efficace – c’est une barre assez haute.

Il s’avère que le MSI Creator Z17 fonctionne la plupart de ces boîtes. Il est plus léger et plus fin que le Creator 17, présente un design beaucoup plus convivial et plus élégant et, surtout, il est aussi rapide, voire plus rapide que le MacBook Pro équivalent dans de nombreuses tâches de montage photo et vidéo.



Spécifications clés

Le MSI Creator Z17 est disponible en trois configurations différentes selon le CPU, le GPU, la RAM et le stockage que vous souhaitez. Le modèle de base comprend un Core i7-12700H et une NVIDIA GeForce RTX 3070Ti, 32 Go de RAM DDR5-4800 et 1 To de stockage PCIe 4.0 NVMe pour 3 250 $, tandis que le modèle au maximum vous met à niveau vers un Core i9-12900H, un RTX 3080Ti, 64 Go de RAM et 2 To de stockage PCIe 4.0 pour un prix beaucoup plus élevé de 4 600 $.

Quelle que soit la configuration que vous choisissez, vous obtiendrez un écran LCD tactile QHD+ de 17,3 pouces calibré en usine avec un taux de rafraîchissement de 165 Hz et une couverture d’environ 100 % de l’espace colorimétrique DCI-P3 :

Tel que testé Milieu de gamme

Très cher

Numéro de modèle A12UGST-049 A12UHT-048 A12UHST-046
CPU

Core i7-12700H

Core i9-12900H Core i9-12900H
GPU

NVIDIA RTX 3070Ti

TDP 90 W

8 Go de mémoire vidéo

NVIDIA RTX 3080

TDP 90 W

8 Go de mémoire vidéo

NVIDIA RTX 3080Ti

TDP 90 W

16 Go de mémoire vidéo

RAM 32 Go DDR5-4800

32 Go DDR5-4800

64 Go DDR5-4800

Stockage

Disque SSD M.2 NVMe de 1 To

PCIe Gen4 x4

Disque SSD M.2 NVMe de 2 To

PCIe Gen4 x4

Disque SSD M.2 NVMe de 2 To

PCIe Gen4 x 4

Afficher

Écran LCD IPS à écran tactile QHD+ de 17,3 pouces

165Hz

100% DCI-P3

Écran LCD IPS à écran tactile QHD+ de 17,3 pouces

165Hz

100% DCI-P3

Écran LCD IPS à écran tactile QHD+ de 17,3 pouces

164Hz

100% DCI-P3

Prix 3 250 $ 4 000 $ 4 600 $

Le modèle que MSI a envoyé est en fait le modèle que je recommanderais à la plupart des créatifs : celui avec un Core i7-12700H et un RTX 3070Ti.

Les performances supplémentaires fournies avec un processeur Core i9 ou un RTX 3080/3080Ti ne valent tout simplement pas les 750 $ à 1 350 $ supplémentaires pour la plupart des éditeurs photo et vidéo, et le fait que cet ordinateur portable est si (relativement) mince et ne pas utiliser une chambre à vapeur signifie qu’il aurait probablement du mal à refroidir ces composants de toute façon.

Si MSI offrait une version de 64 Go avec un Core i7 et un RTX 3070Ti pour 3 500 $, ce serait une mise à niveau très tentante – certains des gains de performances les plus impressionnants que nous ayons vus dans cet ordinateur portable sont probablement dus à la RAM DDR5-4800 – mais ils ne. Dans l’état actuel des choses, notre recommandation serait de prendre l’A12UGST-049, puis de mettre à niveau votre RAM et/ou votre stockage vous-même (plus à ce sujet plus tard).

Retour au sommet


Conception, construction et utilisabilité

L’ajustement et la finition du MSI Creator Z17 sont excellents, le plaçant parmi les meilleurs d’Apple ou de Dell.

La conception du Creator Z17 est, à mon avis, un grand pas en avant par rapport au Creator 17 que nous avons examiné en janvier. Le Creator Z17 est plus fin, le trackpad est beaucoup plus grand, la finition est plus professionnelle, le clavier est bien amélioré et le format d’image 16:10 de l’écran vous donne plus d’espace vertical sur l’écran.

Le seul endroit où MSI est tombé à plat est l’évolutivité et, comme pratiquement tous les PC 17 pouces hautes performances sur le marché, la durée de vie de la batterie. Mais sinon, le Creator Z17 représente une énorme amélioration de la conception et de la convivialité par rapport au Créateur 17 et un petit mais substantiel pas en avant par rapport au plus petit Créateur Z16.

Qualité de fabrication

Le Creator Z17 arbore un châssis en aluminium fraisé CNC avec essentiellement zéro pont ou flex d’affichage et une finition « Lunar Grey » propre qui est étonnamment résistante aux empreintes digitales et aux taches. Comme le Creator 17, il semble suffisamment solide pour être utilisé pour repousser les intrus ; contrairement au Creator 17, la série de modèles « Z » est un peu plus mince et se sent beaucoup plus portable en conséquence.

Ce n’est pas ce que nous appellerions mince et léger, mais avec ce genre de performances, tout ordinateur portable vraiment « fin et léger » s’enflammerait pendant une longue période d’exportation.

Certes, la comparaison avec le Creator 17 n’est pas tout à fait juste – ce sont techniquement deux séries différentes dans la gamme de MSI – mais pour le moment, le Creator 17 et le Creator Z17 sont les deux seuls. consommateur-des ordinateurs portables « Creator » de 17 pouces vendus par MSI. Et si je devais choisir entre les deux, je prendrais le Z17 avec son langage de conception plus propre, plus net et plus élégant tous les jours de la semaine.

Il a l’air plus professionnel, et bien que le logo du dragon MSI ne crie jamais “suite exécutive”, l’ordinateur portable atteint un bon équilibre entre style cool et professionnalisme.

Clavier et pavé tactile

Le Creator Z17 est doté d’un grand pavé tactile en verre et d’un clavier pleine taille avec contrôle d’éclairage RVB par touche.

Le clavier et le trackpad étaient deux des éléments de conception les plus frustrants du Creator 17, et ils ont été beaucoup améliorés dans le Z17. Le Creator Z17 est doté d’un très grand pavé tactile en verre et le clavier SteelSeries pleine taille est bien espacé, avec une agréable sensation de clic et aucune de la bouillie que nous avons connue avec de nombreux claviers d’ordinateurs portables qui ont autant de déplacements de touches.

La disposition du clavier est également améliorée, avec un pavé numérique plus petit, ce qui rend le clavier principal beaucoup plus spacieux sans supprimer aucune fonctionnalité.

Si vous aimez l’éclairage RVB, ce clavier vous permettra de personnaliser les effets d’éclairage touche par touche à l’aide du logiciel SteelSeries intégré. Si vous ne l’êtes pas, le rétroéclairage par touche a toujours l’avantage de fournir un rétroéclairage de clavier lumineux et extrêmement polyvalent qui illumine chaque touche de manière égale et brille clairement à travers chaque touche, quelle que soit la luminosité des niveaux de lumière ambiante.

Connectivité

Le Creator Z17 dispose de la plupart des ports dont vous aurez besoin pour le travail photo et vidéo. En plus du connecteur d’alimentation propriétaire (à ne pas confondre avec un second port USB-A), le côté gauche de l’ordinateur arbore deux ports Thunderbolt 4 et une prise casque :

Alors que le côté droit dispose d’un port USB Type-A, d’un port HDMI 2.1 et d’un emplacement pour carte SD Express :

Manque notamment par rapport au MSI Creator 17 nous revu en janvier ou le ASUS Studiobook 16 OLED nous avons revu en mars est un port Ethernet. Il s’agit d’une omission regrettable, car de nombreux créatifs aiment se connecter à un réseau haut débit lorsqu’ils sont à la maison ou au studio, où ils peuvent travailler directement à partir d’un stockage en réseau. Un ordinateur portable de 17 pouces comme celui-ci est souvent utilisé en remplacement d’un ordinateur de bureau, et un port RJ45 aurait été un ajout intéressant.

Pourtant, la situation des ports du Z17 est légèrement meilleure que les ports sur lesquels vous montez les derniers MacBook Proet bien mieux que les ports dans quelque chose comme le Dell XPS 17. Aucune de ces machines n’a de ports USB Type-A, et le Dell n’a pas non plus de port HDMI. Cela signifie transporter un dongle ou deux selon les périphériques que vous avez l’intention d’utiliser. Avec la configuration de MSI, je peux laisser tous les dongles à la maison en toute confiance.

Évolutivité

Comme nous l’avons mentionné en haut, l’évolutivité est une grosse déception sur le Creator Z17. Comme le Creator 17, le Z17 cache votre RAM là où il est extrêmement difficile et stressant d’y accéder.

Si vous souhaitez accéder aux deux slots RAM DDR5 ou au slot principal M.2, il faut retirer la batterie, décoller l’écran (oui, vraiment), extraire la carte WiFi, déconnecter au moins 5 nappes différentes extrêmement délicates, puis, enfin, dévissez et retirez délicatement la carte mère.

Le MSI Creator Z17 est techniquement évolutif, mais l’accès aux deux emplacements de RAM est un processus intimidant qui nécessite le retrait de toute la carte mère.

Heureusement, vous disposez d’un emplacement M.2 accessible (non rempli dans notre modèle) si vous souhaitez ajouter de l’espace de stockage supplémentaire, et vous avez accès à la carte WiFi 6 dès que vous ouvrez l’arrière.

En d’autres termes, le Creator Z17 est techniquement évolutif par l’utilisateur, mais vous devrez être à l’aise de démonter complètement votre ordinateur portable si vous voulez faire autre chose que d’ajouter du stockage. Le retrait du panneau inférieur et de la batterie est extrêmement facile sur ce modèle – plus facile que sur le Creator 17 – mais tout le reste est une énorme douleur.

Le créateur Z17 est techniquement évolutif par l’utilisateur, mais vous devrez être à l’aise de démonter complètement votre ordinateur portable si vous voulez faire autre chose que d’ajouter de l’espace de stockage supplémentaire.

Je pense toujours que la meilleure offre pour les éditeurs photo et vidéo est d’acheter le modèle d’entrée de gamme et de mettre à niveau la RAM et/ou le stockage vous-même, mais si vous envisagez de remplacer les 32 Go de RAM par un kit de 64 Go, soyez bien sûr de référence un bon tutoriel vidéo étape par étape en ligne et soyez extrêmement prudent. Il y a plusieurs points dans ce processus de mise à niveau où vous pourriez accidentellement déchiqueter un petit câble ruban et vous retrouver sans clavier, pavé tactile, écran ou haut-parleurs fonctionnels.

Le stylo

L’une des fonctionnalités les plus en vogue du Creator Z17 est le stylet inclus, qui offre plus de 4 000 niveaux de sensibilité à la pression et peut être utilisé pour l’art numérique ou comme outil de productivité qui vous permet de déplacer la souris en survolant jusqu’à 1 cm au-dessus du afficher. Les supports marketing de MSI font grand cas de la façon dont il s’agit du « premier ordinateur portable tactile de 17 pouces au monde », mais je vais être honnête : je n’ai pas vraiment grand-chose à dire à ce sujet.

J’ai essayé de l’utiliser, bien sûr, mais j’ai rapidement trouvé l’expérience inutilement lourde.

D’une part, le stylet n’est pas sans batterie et doit être chargé via un tout petit câble USB-A vers USB-C qui ne demande qu’à être perdu dans un sac à dos ou un sac photo pour ne plus jamais être revu. Frappez-en un. Ensuite, j’ai découvert que lorsque vous attachez magnétiquement le stylet sur le côté de votre ordinateur, ce qui est sa conception prévue, il recouvre tous les ports sur le côté gauche de l’appareil. Frappe deux.

Lorsque le stylet MSI est fixé magnétiquement sur le côté du Creator Z17, il recouvre les deux ports Thunderbolt, la prise casque et le voyant de la batterie.

Mais c’est l’acte même d’utiliser le stylo qui m’a complètement détourné de l’expérience. Il n’y a tout simplement pas de bon moyen de dessiner sur cet écran avec le stylet MSI, car le châssis n’est pas conçu pour être à plat dans n’importe quelle orientation. L’écran s’ouvre à 180 degrés, mais même dans cette orientation, il n’est pas plat et bascule d’avant en arrière dès que vous mettez le stylet à afficher. À moins que vous ne trouviez un moyen de “soutenir” l’écran par derrière, il n’y a aucun moyen de configurer un angle de dessin utilisable.

Frappe trois.

Le stylet lui-même fonctionne très bien – je n’ai rien à redire sur les performances – et la batterie dure très longtemps, ce qui n’est pas un problème aussi grave qu’il n’y paraît à première vue. Mais le problème d’utilisabilité réel ci-dessus signifie que je suis revenu par défaut à mon flux de travail habituel en sortant ma fidèle tablette à stylet chaque fois que je devais faire un vrai travail de retouche photo.

Vie de la batterie

Enfin, parlons de l’autonomie de la batterie. L’un des avantages des puces Intel de 12e génération est qu’elles tentent la même astuce que les puces de la série M d’Apple : pour essayer d’économiser la batterie, elles répartissent la charge de travail entre les cœurs E ou « efficacité » et les cœurs P ou « performance ». L’idée est que des tâches intenses telles que l’édition de photos ou de vidéos peuvent tirer parti de cœurs de performance complets, tandis que des tâches plus légères telles que la navigation sur le Web ou l’édition de feuilles de calcul seront transférées vers les cœurs d’efficacité où elles absorberont moins de batterie.

C’est bien en théorie, mais dans mon utilisation, la batterie 90WHr du Creator Z17 a brûlé 25% de sa batterie en seulement 1 heure d’utilisation quotidienne en mode “Équilibré”. Cela se traduit par environ 4 heures d’autonomie lorsque vous effectuez des tâches simples comme écrire cette critique ou regarder quelques vidéos sur YouTube.

Cette attente de batterie de 4 heures a été confirmée par un simple test vidéo. Diffusant une vidéo YouTube 4K à mi-luminosité, l’ordinateur était mort de 4 heures et 15 minutes. Cela met cet ordinateur portable à égalité avec le Studiobook 16 OLED basé sur AMDqui a duré 4 heures et 17 minutes, mais il est loin de correspondre le MacBook Pro 16 pouces avec un M1 Maxqui a duré un peu plus de 10 heures.

La conclusion ici est que les ordinateurs portables Intel haute puissance de 12e génération comme celui-ci bénéficient d’une petite augmentation de la batterie par rapport à leurs homologues de 11e génération, mais ce n’est pas un énorme avantage. Lorsque vous avez affaire à des composants internes puissants, y compris un GPU gourmand en énergie, tirer un peu plus d’efficacité du processeur ne fait tout simplement pas une si grande différence.

Retour au sommet


Qualité de l’écran

L’écran de notre MSI Creator Z17 couvre 99 % de la gamme de couleurs DCI-P3 avec une précision des couleurs unies et une tonne de contrôle grâce à l’application « True Color » de MSI.

Nous passons beaucoup de temps à évaluer l’écran de chaque appareil que nous examinons… probablement trop. Mais l’essentiel est de décider si le Creator Z17 vaut la peine d’être acheté pour les professionnels de la création qui comptent sur leurs ordinateurs pour effectuer des travaux critiques en matière de couleurs.

À cette fin, nous voulions savoir si le panneau 16:10 QHD+ du Z17 est digne du statut de pilote quotidien pour le travail photo et vidéo, ou s’il s’agit simplement d’un panneau de jeu à taux de rafraîchissement élevé avec une bonne couverture de gamme mais des performances de couleur médiocres. de la boîte. Ce que nous avons trouvé était un écran solide avec des performances de couleur acceptables, mais avec quelques inconvénients notables.

Spécifications d’affichage de base

Le Creator Z17 dispose d’un écran 2560 x 1600,16:10 ‘QHD+’ qui est calibré en usine et revendique une couverture à 100% de l’espace colorimétrique DCI-P3. Il s’agit d’un pas en avant par rapport à l’écran miniLED 4K avec 240 zones de gradation locales que l’on trouve dans le Créateur 17mais uniquement si vous êtes intéressé par le montage HDR ou si vous avez besoin d’une résolution supplémentaire.

L’utilisation d’un écran SDR plus basique sans gradation locale et une luminosité maximale d’un peu moins de 400 nits va certainement être une déception pour certains, mais ce ne sont pas toutes de mauvaises nouvelles. Le panneau QHD ne se contente pas de jeter la résolution, il échange cette résolution contre la vitesse. Là où le panneau miniLED du Creator 17 atteint un maximum de 60 Hz, celui-ci peut produire jusqu’à 165 Hz, ce qui en fait un hybride entre un écran de jeu et un écran de création de contenu.

Tout comme le HDR n’est pas important pour tout le monde, le taux de rafraîchissement élevé ne l’est pas non plus, mais je dirais que c’est un commerce équitable. Si vous jouez un peu entre les sessions de retouche photo, vous apprécierez le taux de rafraîchissement élevé de l’écran. Et si ce n’est pas le cas, vous pouvez toujours le baisser à 60 Hz et gagner quelques minutes supplémentaires d’autonomie sans sacrifier les performances de couleur.

Quant à la baisse de résolution, votre kilométrage peut varier, mais je l’ai trouvé acceptable. Je peux utiliser confortablement un écran QHD à une mise à l’échelle de 100 %, mais un écran 4K, même sur un ordinateur portable de 17 pouces, est tout simplement trop haute résolution pour être utilisé à moins de 150 %, ce qui peut entraîner des problèmes de mise à l’échelle. Bien sûr, l’écran de résolution inférieure signifie que vous perdez de la densité de pixels, mais à cette résolution et à cette taille d’écran, l’affichage devient de qualité “rétine” à 19 pouces de distance de visualisation. J’appellerais ça “assez bien”.

Gamme de couleurs et précision

En ce qui concerne la gamme de couleurs et la précision, nous sommes confiants de recommander le Creator Z17 pour les travaux critiques en matière de couleurs, avec quelques mises en garde.

L’un des plus grands avantages des ordinateurs portables “Creator” de MSI est que MSI vous donne une tonne de contrôle prêt à l’emploi. À l’aide de l’application MSI True Color intégrée, vous pouvez sélectionner parmi plusieurs préréglages d’espace colorimétrique prédéfinis tels que sRGB, AdobeRGB et Display P3, vous pouvez régler manuellement les gains RVB de votre écran et choisir la gamme de panneaux natifs via le panneau de personnalisation, et vous pouvez utiliser l’un des trois colorimètres pris en charge pour recalibrer votre écran à la maison.

Nous sommes confiants de recommander le Creator Z17 pour les travaux critiques en matière de couleurs, avec quelques mises en garde mineures.

C’est à peu près aussi proche que possible du contrôle que vous attendez d’un moniteur de retouche photo dédié, avec tous ces ajustements appliqués via la technologie propriétaire « True Pixel » de MSI. avant tout type de profil .icc ou .icm est appliqué via la gestion des couleurs Windows.

L’application True Color de MSI vous permet de choisir entre plusieurs modes d’espace colorimétrique, ou vous pouvez ajuster manuellement la gamme de panneaux natifs via l’onglet Personnaliser.

Cela soulève la question : quelle est la qualité de l’affichage « calibré en usine » prêt à l’emploi, sans aucun ajustement ? Et la réponse : assez bien, mais pas parfait.

L’écran de notre unité d’examen couvrait en effet 99 % de l’écran P3, avec une gamme native qui est juste un tout petit peu plus saturée dans le bleu mais qui, par ailleurs, colle assez étroitement aux primaires DCI-P3. Non calibrée, prête à l’emploi, la gamme « native » est déjà étonnamment proche de l’écran P3, mais vous ne voudriez probablement pas l’utiliser sans profil. L’étalonnage d’usine n’est pas assez précis.

C’est la première mise en garde, et il y a deux raisons à cela :

  1. Le primaire bleu natif est trop saturé, ce qui perturbe légèrement la précision des couleurs du panneau si nous attribuons Display P3 comme profil d’affichage.
  2. Le point blanc natif et la balance des gris sont assez médiocres.

Nous pourrions entrer dans un grand débat technique sur l’adaptation visuelle, le blanc de référence et la meilleure façon de mesurer le Delta E de votre balance des gris ici, mais si nous supposons que vous utilisez cet ordinateur portable seul et que vous êtes adapté au blanc mesuré de l’écran En d’autres termes, vos yeux s’attendent à ce que le blanc pur ressemble au blanc pur actuel de votre écran, alors la gamme native enregistre un Delta E moyen de 2,4 avec un maximum de 5,41 lors de la simulation de l’écran P3 :

La gamme de panneaux native du MSI Creator Z17 couvre 99 % de l’espace colorimétrique Display P3.

Comme vous pouvez le voir, le plus grand Delta E est au bleu pur (voir point 1 ci-dessus) et toutes les autres valeurs au-dessus d’un Delta E de 4,0 sont toutes dans le gris (voir point 2 ci-dessus).

Mais la gamme de panneaux natifs n’est pas le paramètre que vous devez utiliser par défaut. Si vous ne parvenez pas à calibrer ou même à profiler l’affichage, le mieux est d’utiliser l’un des trois modes d’espace colorimétrique calibrés en usine : sRGB, Display P3 ou AdobeRGB. Tous ces éléments fonctionnent bien mieux que le profil natif si vous définissez votre profil d’affichage pour qu’il corresponde, et bien que le point blanc calibré en usine ne soit toujours pas correctement réglé sur D65, il n’est pas aussi mauvais que la gamme native.

Lors de nos tests, le mode d’affichage sRGB couvre 96,3% de sRGB et se présente à un Delta E moyen de 1,65 avec un Delta E maximum de 3,6. Les primaires RVB sont un peu à côté de la plaque, d’où la couverture inférieure, mais les valeurs Delta E moyennes et maximales se situent dans ce que nous appellerions la tolérance nominale, la plupart des problèmes survenant dans la balance des gris :

Le mode d’affichage sRGB couvre 96,3 % de l’espace colorimétrique sRGB.

Ironiquement, ces valeurs élevées de Delta E dans le gris sont en fait plus précis à D65 en termes absolus. Mais si vos yeux sont ajustés au point blanc actuel de l’écran, qui est très bleu par rapport à D65, les valeurs de gris plus précises apparaîtront en jaune.

L’histoire est à peu près la même avec le mode Display P3, qui couvre 97,1% de la gamme de couleurs Display P3 et se présente à un Delta E moyen de 1,64 avec un Delta E maximum de 3,65. Encore une fois, nous voyons que les primaires sont légèrement « tordues » dans le sens antihoraire par rapport aux valeurs attendues, mais la précision globale des couleurs est assez élevée. Presque toutes les valeurs Delta E supérieures à 2 sont dans la balance des gris.

Le mode d’affichage Display P3 couvre 97,1 % de l’espace colorimétrique Display P3.

Enfin, le mode d’affichage AdobeRGB – qui est le pire du groupe – arrive à 87,7% de couverture dans nos tests, avec un Delta E moyen de 2,16 et un Delta E maximum de 4,5.

Ces valeurs plus élevées sont dues au fait que le panneau n’est pas réellement destiné à couvrir complètement AdobeRGB, ce qui est reflété dans le rapport de vérification ci-dessous : les valeurs Delta E les plus élevées sont enregistrées pour les couleurs dans les régions vertes et cyan, où le primaire vert du panneau ne peut pas être suffisamment saturé pour créer les couleurs entre la ligne pointillée (gamme de couleurs Adobe RVB) et la ligne de couleur arc-en-ciel (la sortie réelle du panneau) qui relie les points rouge et bleu du triangle.

Le préréglage Adobe RVB couvre 87,7 % de l’espace colorimétrique Adobe RVB.

En supposant que vous disposiez d’un colorimètre pris en charge par MSI True Color, comme le X-Rite i1Display Pro Plus (maintenant vendu sous le nom de Écran Calibrite ColorChecker Plus), vous avez deux options pour obtenir une meilleure précision que les valeurs indiquées ci-dessus.

  1. Vous pouvez utiliser l’outil d’étalonnage intégré dans MSI True Color pour recalibrer les préréglages du mode d’affichage et le point blanc de votre écran
  2. Vous pouvez passer au profil natif, calibrer votre point blanc manuellement à l’aide des curseurs RVB et de température de couleur, puis exécuter un calibrage logiciel pour composer vos courbes de tonalité et générer un profil d’affichage précis.

En théorie, la meilleure option serait de faire les deux : utiliser l’outil d’étalonnage intégré pour obtenir un point blanc précis et des modes d’espace colorimétrique plus précis, puis utiliser un logiciel comme i1Profiler ou DisplayCAL de X-Rite pour définir un profil précis et étalonnage logiciel en plus de cela. Cependant, vous devriez pas utilisez l’Option 1.

C’est la deuxième mise en garde si vous souhaitez utiliser le Creator Z17 pour un travail critique sur les couleurs : l’outil de calibrage intégré de MSI utilise la mauvaise correction de colorimètre, et vous ne devriez pas l’utiliser. Sur la base de nos tests, l’outil d’étalonnage intégré utilise le spectre “LED blanche” pour déterminer comment ajuster automatiquement votre écran afin de produire le point blanc approprié et des profils sRGB/DisplayP3/AdobeRGB précis.

L’outil d’étalonnage intégré de MSI utilise la mauvaise correction de colorimètre et vous ne devez pas l’utiliser.

Nous n’avons pas le temps de plonger dans les détails techniques ici, mais la version courte est que MSI indique à votre colorimètre que les primaires d’affichage de l’ordinateur portable ressemblent à ceci :

Spectre d’affichage générique “LED blanche” utilisé par la plupart des logiciels de profilage

Mais selon nos mesures, ils ressemblent en fait à ceci :

Spectre du panneau MSI Creator Z17, mesuré avec un Konica Minolta CS-2000 à 100 % de luminosité.

Malheureusement, il n’y a pas d’option pour changer la correction de rétroéclairage appliquée lors de l’utilisation de l’outil intégré de MSI.

Cet oubli signifie que l’amélioration de la précision des préréglages intégrés est terminée. Il n’y a tout simplement aucun moyen de le faire. Cependant, vous pouvez toujours calibrer votre point blanc même si vous n’avez pas de spectrophotomètre ou de spectroradiomètre à portée de main. Tout ce que vous avez à faire est d’ajuster vos gains RVB manuellement, sous l’onglet Personnaliser, tout en mesurant une tache blanche à l’aide du PFS phosphore WLED IPS, 99 % P3 (MacBook Pro Retina 2016) correction à l’intérieur de DisplayCAL.

Évidemment, cet ordinateur portable n’est pas un MacBook Pro, mais les primaires d’affichage et le rétroéclairage sont très similaires, de sorte que la correction devrait vous donner des résultats plus précis que l’outil intégré. De cette façon, vous pouvez vous rapprocher manuellement du point blanc approprié afin que votre calibrage n’ait pas à travailler si dur.

Points à retenir de la qualité de l’écran

En fin de compte, le Creator Z17 est un peu mitigé en ce qui concerne les travaux critiques en matière de couleurs.

D’une part, l’application True Color de MSI vous donne plus de contrôle sur la sortie de votre écran que n’importe quel autre ordinateur portable que nous avons testé, et cela devrait être célébré. De plus, même si vous n’avez pas de colorimètre à portée de main, les préréglages d’espace colorimétrique intégrés vous permettent déjà d’atteindre environ 98 % du chemin, ce qui vous permet d’utiliser cet ordinateur portable en toute confiance dès sa sortie de l’emballage.

D’un autre côté, le calibrage d’usine laisse à désirer, manquant beaucoup le point blanc D65, et l’outil de calibrage intégré est fondamentalement inutile pour cet ordinateur portable particulier car (et je suppose ici) MSI a décidé d’utiliser une seule correction de colorimètre pour chaque ordinateur portable livré avec MSI True Color… la mauvaise.

La conclusion est la même que l’introduction : nous pouvons certainement recommander cet ordinateur portable pour les travaux critiques en matière de couleurs. Soyez simplement conscient de ses limites, surtout si vous comptez l’utiliser avec un moniteur de retouche photo haut de gamme correctement calibré.

Retour au sommet


Références de performances

Le MSI Creator Z17 affiche des chiffres extrêmement impressionnants dans tous nos tests de performances sur les applications de montage photo et vidéo.

La dernière pièce du puzzle de l’ordinateur portable du créateur est, bien sûr, la performance. C’est l’une des principales raisons pour lesquelles nous avons voulu revoir le MSI Creator Z17 : pour voir comment les puces pour ordinateurs portables Intel de 12e génération avec des cœurs de « performance » dédiés se comparent aux dernières d’Apple et d’AMD dans une confrontation en tête-à-tête.

À cette fin, nous avons comparé le Z17 à trois ordinateurs portables dont nous disposions au moment de cet examen : l’Apple MacBook Pro 16 avec un M1 Max et 64 Go de RAM, un Apple MacBook Pro 14 avec un M1 Pro et 32 ​​Go de RAM , et un ASUS Studiobook 16 avec un AMD Ryzen 9 5900HX, un NVIDIA RTX 3070 et 32 ​​Go de RAM :

Créateur MSI Z17 AppleMacBook Pro 14 ASUS Studiobook 16 Apple MacBook Pro 16
CPU

Intel Core i7-12800H

M1 Pro

Processeur 10 cœurs

AMD Ryzen 9 5900HX

M1 Max

Processeur 10 cœurs

GPU

NVIDIA RTX 3070Ti

8 Go de mémoire vidéo

M1 Max

GPU 16 cœurs

NVIDIA RTX 3070

8 Go de mémoire vidéo

M1 Pro

GPU 32 cœurs

RAM 32 Go DDR5-4800 MHz Mémoire unifiée de 32 Go 32 Go DDR4-3200 MHz Mémoire unifiée de 64 Go
Stockage

Disque SSD M.2 NVMe de 1 To

PCIe Gen4 x4

Stockage NVMe intégré de 1 To

Disque SSD M.2 NVMe de 2 To

PCIe Gen3x4

Stockage NVMe intégré de 2 To
Afficher

Écran ACL QHD+ IPS de 17,3 pouces

165Hz

100% DCI-P3

Écran miniLED Retina HDR de 14 pouces

120Hz

100% DCI-P3

Écran OLED 4K de 16 pouces

60Hz

100% DCI-P3

Écran miniLED Retina HDR de 16 pouces

120Hz

100% DCI-P3

Prix 3 250 $ 2 900 $ 2 200 $ 4 300 $

Cela devrait vous donner une bonne idée de la position de cet ordinateur portable, à la fois en termes de prix et de performances, par rapport à une bonne gamme d’options.

Dollar pour dollar, la meilleure comparaison serait un Apple MacBook Pro 16 avec un M1 Pro, 32 Go de RAM et 1 To de stockage (3 100 $). Malheureusement, nous n’en avions pas à portée de main, mais le MacBook Pro 14 de notre comparaison devrait fonctionner presque de la même manière que son grand frère, alors gardez un œil attentif sur cette comparaison particulière dans les tableaux ci-dessous.

Adobe Lightroom classique

Notre test Lightroom Classic implique l’importation, la génération d’aperçus 1: 1, l’édition, puis l’exportation de 100 fichiers RAW à partir du Canon EOS R6, du Nikon Z7 II, du Sony a7R IV et du Fujifilm GFX 100, pour voir comment l’ordinateur portable gère des fichiers de plus en plus volumineux. des dossiers. Pour des raisons de cohérence, nous utilisons simplement 100 copies de l’image de la scène en studio de chacune de ces caméras, et avant d’exporter, nous appliquons le même préréglage personnalisé à chaque image.

Lors de l’importation, une tâche gourmande en CPU, le MSI Creator Z17 effectue le nettoyage. Le M1 Pro et le M1 Max ont le même nombre de cœurs de processeur, ils fonctionnent donc de manière identique, tandis que le Ryzen 9 5900HX de l’ordinateur portable ASUS montre son âge. Cela permet à l’Intel i7-12700H de passer à travers et de gagner gros à chaque taille de fichier.

Importation Canon EOS R6 Importation Nikon Z7 II Importation Sony a7R IV Fujifilm GFX 100 Importation
Créateur Z17 00:56 1:35 1:45 4:04
MacBookPro 14 1:23 2:17 2:22 5:53
Livre d’étude 16 1:29 2:46 2:53 6:09
MacBookPro 16 1:23 2:17 2:23 5:54

Les exportations sont une autre histoire. La dernière version de Lightroom Classic (11.4) a introduit les exportations accélérées par GPU, et le MacBook Pro 16 avec son GPU M1 Max à 32 cœurs et 64 Go de mémoire unifiée partagée s’enfuit avec la victoire. Cependant, le MSI avec sa combinaison de mémoire DDR5 et de GPU RTX 3070Ti surpasse l’ASUS à tous les niveaux et bat le MacBook Pro 14 dans toutes les exportations sauf la plus petite.

Dans l’ensemble, nous avons mesuré des performances très impressionnantes qui se comparent bien au M1 Pro contre lequel le Core i7 est censé rivaliser.

Exportation Canon EOS R6 Exportation Nikon Z7 II Sony a7R IV Exportation Fujifilm GFX 100 Exportation
Créateur Z17 2:05 4:27 5:47 13:58
MacBookPro 14 1:45 4:56 6:54 14:47
Livre d’étude 16 2:15 4:46 6:12 17:10
MacBookPro 16 1:11 2:38 3:50 9:14

Capture One Pro 22

Pour Capture One Pro, nous utilisons les mêmes tests que Lightroom Classic. La seule différence est que nous avons défini la taille de l’aperçu sur 2560, car il n’y a pas d’option pour créer des aperçus 1: 1 dans Capture One, avant d’éditer et d’exporter les résultats en utilisant le même préréglage personnalisé converti en un style Capture One.

Les importations sont une grande victoire pour les appareils Apple, qui passent par la génération d’aperçu beaucoup plus rapidement que l’une ou l’autre des machines Windows. L’ASUS avec son ancien processeur AMD occupe l’arrière :

Importation Canon EOS R6 Importation Nikon Z7 II Importation Sony a7R IV Fujifilm GFX 100 Importation
Créateur Z17 00:35 00:48 00:54 1:19
MacBookPro 14 00:27 00:34 00:40 00:57
Livre d’étude 16 00:40 00:58 1:13 1:55
MacBookPro 16 00:27 00:34 00:39 00:55

Les exportations vont à nouveau vers le MacBook Pro 16 avec son GPU 32 cœurs haute puissance et sa RAM abondante. Cependant, le MSI Creator Z17 surpasse toujours le MacBook Pro 14 dans l’ensemble : il le bat lors de l’exportation des gros fichiers Sony et Fujifilm et le fait correspondre lorsque vous travaillez avec les fichiers Canon ou Nikon.

La vraie surprise ici était que l’ASUS Studiobook 16, qui arbore un RTX 3070 légèrement plus faible (non-Ti) et une RAM DDR4 plus lente. Malgré ces handicaps, il a surpassé le Creator Z17 dans chaque tâche. Cela est probablement dû à l’optimisation de la dernière version de Capture One Pro, qui n’utilise peut-être pas encore la mémoire DDR5 à sa pleine capacité, mais c’est de la pure spéculation. Pour l’instant, notez simplement que les puces Intel de 12e génération et la mémoire DDR5 ne fonctionnent pas aussi bien que prévu dans C1 Pro.

Exportation Canon EOS R6 Exportation Nikon Z7 II Sony a7R IV Exportation Fujifilm GFX 100 Exportation
Créateur Z17 1:26 3:03 3:39 6:18
MacBookPro 14 1:20 3:07 3:47 6:56
Livre d’étude 16 1:25 2:56 3:33 5:56
MacBookPro 16 1:03 2:16 2:41 4:39

Adobe Photoshop

Pour tester les performances de Photoshop, nous utilisons une ancienne version de Systèmes Puget‘ excellente référence ‘PugetBench pour Photoshop’. Nous utilisons la v0.8 au lieu de la version actuelle, car cette ancienne version inclut toujours un test PhotoMerge (évidemment pertinent pour les photographes) et parce qu’elle fonctionne comme un script, ce qui lui permet de fonctionner sur la version optimisée Apple Silicon de Photoshop, ce qui en fait une comparaison équitable.

Le Creator Z17 a une excellente performance dans Photoshop, utilisant son processeur plus puissant et sa RAM DDR5 plus rapide pour devancer largement ce que nous avons vu sur les précédents PC haute puissance. Il ne peut toujours pas tout à fait surpasser les deux Mac dans deux des quatre scores de catégorie, mais les scores généraux et GPU sont les meilleurs du groupe, ce qui le place à une distance de crachat des deux Mac dans l’ensemble.

C’est bien mieux que ce que nous avons vu sur les ordinateurs portables PC précédents, qui ont tous fonctionné beaucoup plus près du Studiobook avec des scores généraux, GPU et PhotoMerge bien inférieurs.

Global Général GPU Filtre Fusion de photos
Créateur Z17 1201.4 132.2 126,7 94,8 146,7
MacBookPro 14 1211.5 120,9 108.6 105.2 153,5
Livre d’étude 16 994,9 100,6 103.6 91,0 114.1
MacBookPro 16 1265.8 121,5 115.4 113.7 162,5

Adobe Première Pro

Pour tester Adobe Premiere Pro, nous rendons et exportons manuellement une vidéo de test Sony a1 de 2 minutes et 43 secondes tournée par notre propre Richard Butler en 8K ProRes 10 bits 4:2:0. Ce métrage est placé dans une chronologie 4K et fortement édité à l’aide de divers LUT, titres et effets. Comme test final, nous prenons également un clip de 14 secondes de cette vidéo et appliquons Warp Stabilize.

Vous pouvez voir la vidéo de test ci-dessous :

Le Creator Z17 ne peut pas tout à fait rivaliser avec le MacBook Pro 16 plus puissant (et plus cher) de notre comparaison, mais il surpasse de loin le MacBook Pro 14 et l’ASUS Studiobook 16. Pour MSI, c’est la plus grande victoire de toutes, montrant que le Creator Z17 frappe bien au-dessus de son poids dans les tâches de montage vidéo les plus chronophages.

C’est un énorme pas en avant par rapport aux ordinateurs portables de 11e génération que nous avons testés, même ceux dotés de GPU plus puissants. Le Creator 17, par exemple, a mis près de 4 minutes pour rendre ce même projet, et environ 3h30 pour l’exporter en H.264, malgré un CPU Core i9 et un GPU RTX 3080. Une partie de cette différence de performances peut être expliquée par les mises à jour Adobe de Premiere Pro, mais la plupart seront dues au processeur plus rapide et à la RAM plus rapide utilisés par le Z17.

Compte tenu du prix similaire, il est difficile de recommander le M1 Pro pour le montage vidéo lorsque vous pouvez obtenir beaucoup plus de performances avec un ordinateur portable comme celui-ci. La seule raison d’aller sur Mac dans ce cas est l’efficacité.

Tout rendre Exporter le fichier principal Exporter H.264 Exporter HEVC/H.265 Stabiliser la distorsion
Créateur Z17 2:47 00:11 2:39 2:39 1:55
MacBookPro 14 3:49 00:15 3:09 3:24 2:12
Livre d’étude 16 5:10 00:11 4:31 4:25 2:35
MacBookPro 16 1:48 00:08 1:42 1:45 2:08

Points à retenir sur les performances

Les performances sont un domaine où le MSI Creator Z17 brille vraiment, montrant ce que le dernier processeur d’Intel peut faire lorsqu’il est associé à la RAM DDR5 et à un puissant GPU NVIDIA RTX. Nous n’avons pu le tester que par rapport aux ordinateurs portables que nous avions sous la main, mais comparez ces chiffres à l’un de nos précédents tests de PC et vous verrez à quel point ce nouveau matériel offre un bond en avant.

Notamment pour le montage vidéo, où l’on pensait qu’Apple Silicon allait être intouchable pendant un moment, le MSI Creator Z17 nous a donné tort.

Bien sûr, il ne peut pas fonctionner à cette vitesse sur batterie, contrairement aux Mac Apple Silicon. Mais si l’efficacité n’est pas votre principale préoccupation et que vous êtes généralement à proximité d’une prise de courant, le MSI Creator Z17 vous offre plus de performances pour votre argent dans de nombreuses applications, en particulier lors du montage vidéo.

Retour au sommet


Voler le tonnerre d’Apple

Le MSI Creator Z17 est un excellent ordinateur portable polyvalent qui est aussi bon qu’un ordinateur portable de productivité, une machine de jeu ou un outil créatif.
Ce que nous aimons Ce que nous n’aimons pas
  • L’écran 16:10 QHD+ fonctionne à 165 Hz et couvre 99 % de DCI-P3
  • Le processeur Intel de 12e génération et le processeur graphique RTX 3070Ti offrent d’excellentes performances
  • De nombreux ports, dont un emplacement pour carte SD Express, HDMI 2.1, deux ports Thunderbolt 4 et USB-A
  • Le stockage est facilement évolutif
  • Excellent clavier RVB pleine taille et grand pavé tactile en verre
  • L’affichage est QHD, pas 4K
  • L’étalonnage en usine pourrait être meilleur
  • L’outil d’étalonnage d’écran intégré est inexact
  • La mise à niveau de votre RAM nécessite un démontage approfondi
  • Un matériel puissant vide rapidement la grande batterie de 90 Wh en cas de charge de travail élevée
  • Le stylet n’est pas très utile pour la retouche photo

Le MSI Creator Z17 est un excellent ordinateur portable qui a de bonnes chances de conserver certains potentiels Apple Silicon convertis sur le train en marche d’Intel. Les performances sont essentiellement au coude à coude avec le MacBook Pro équivalent et dépassent de loin ce que nous avons vu des ordinateurs portables Intel et AMD Ryzen 5000 de 11e génération que nous avons testés.

Lorsque vous combinez cela avec une excellente qualité de construction, une disposition bien conçue et un écran 16:10 QHD+ bon pour les jeux et le travail créatif, vous obtenez un ordinateur portable bien adapté à tout, d’Excel à Anneau de sureauet bien sûr, Adobe CC.

Grâce aux puces Intel de 12e génération et à des décisions de conception très intelligentes de la part de MSI, le Creator Z17 est le concurrent du MacBook Pro 16 que nous espérions.

Ce n’est pas un appareil parfait. J’ai déjà parlé du niveau de difficulté élevé des mises à niveau de la RAM, de la durée de vie médiocre de la batterie, du stylet fantaisiste et de l’affichage calibré en usine. En tenant compte du fait que MSI facture essentiellement le même prix qu’Apple pour des spécifications équivalentes, et qu’il réduit le Creator Z17 à 4 étoiles sur 5.

Mais si vous craigniez que personne ne défie sérieusement Apple Silicon sur le front créatif pendant de nombreuses années – comme nous l’étions – il semble que ces inquiétudes étaient déplacées. Grâce aux puces Intel de 12e génération et à des décisions de conception très intelligentes de la part de MSI, le Creator Z17 est le concurrent du MacBook Pro que nous espérions. Pour les utilisateurs qui apprécient l’évolutivité et les performances de jeu, c’est presque certainement le meilleur achat.

Retour au sommet